#76 [↑][↓]  18-08-2010 13:55:58

jvais2000
Commandant de bord
Lieu: LFOQ
Date d'inscription: 03-02-2009
Renommée :   12 

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

jvais2000 a écrit:

yikes ! Hallucinant!

Quand on voit ca, On se dit que les pilotes ont peut être abusé des plantes locales?

Je m'excuse si ma (mauvaise) blague en a choquer certains. Évidemment je pense pas que les pilotes est abuser de cocaïne qui est un puissant stimulateur du système nerveux central, mais plutot d'une autre drogue relaxante (légal ou illégal).
Mes connaissances du MD82 se limitent à celle apprises avec le magnifique FlytheMaddog.
J'ai un peu du mal à comprendre l'aptitude des pilotes? Le vario devait indiquer -8000 Pieds/minutes et la vitesse air devait être inférieur à la vitesse de portance? Je ne comprends pas qu'ils ne l'ai pas vu. De plus pour annoncer une panne moteur, il faut des indications pour faire un tel dianostic non? présence d'alarmes?
Le reportage ne fait pas état d'un quelconque problème des systèmes embarqués. Cela fut le cas?
Tout ces indications pourraient être relier à la prise de drogues ou alors à une grosse fatigue, il me semble.
Évidemment n'ayant jamais piloter d'avion et surtout en conditions externes comme cela vu le cas, je connais pas l'impact de la situation de stress sur la prise de décision des pilotes. Voila si quelqu'un pouvait m'eclairer

Hors ligne

 

#77 [↑][↓]  18-08-2010 15:46:55

Bee Gee
Pilote Virtuel
Date d'inscription: 18-03-2008
Renommée :   144 

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Salut

http://henrimarnetcornus.20minutes-blogs.fr/

Il y a énormément à lire et à apprendre sur ce site, on comprend vite que dans tout accident la dernière ligne de défense est l'équipage qui lui même peut avoir des défaillances. Lorsque l'engin est éparpillé façon puzzle c'est assez facile de tout mettre sur le dos de celui ci, ça arrange les compagnies, ça arrange les autorités, les constructeurs, bref, tous les intervenants. Toute personne  qui bosse  dans ce domaine a sa propre part de responsabilité. La sécurité est de l'affaire de tous, du balayeur au PDG, aux ministres qui octroient les licences d'exploitation, etc

D'après ce qu'on veut bien nous dire de cet accident  le responsable direct est le CDB.... alors on est en droit de se poser la question:  pourquoi cette compagnie autorise à voler des pilotes dont la compétence est si mauvaise ?, si des enquêtes systémiques étaient faites comme dit l'auteur du site, et qu'on implique tous les responsables à tous les niveaux, alors je vous assure que la sécurité du transport aérien serait multiplié par un facteur 100 du jour au lendemain,.... y compris dans nos pays.

a+


"On n'est pas des ... quand même !" Serge Papagalli,

Hors ligne

 

#78 [↑][↓]  18-08-2010 16:44:06

commando
Elève Pilote
Date d'inscription: 12-12-2008

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Bien sur que les responsabilités sont multiples : ( plaques de Reason )
Compagnie en difficultés financiéres
Plan de vol droit sur l ' orage , pour economiser du carburant
Horaires de nuit pour éviter les controles de la DGAC
Copilote agé de 21 ans avec le double d ' heures de vol  (sur  ce modéle ) que son commandant .
-
Mais on peut prendre la liberté , de critiquer le CdB parce que les boites noires ont été retrouvées et analysées , contrairement à l ' AF447 .wink
Et  - selon les enregistreurs - tous les paramétres de vol  étaient fonctionnels .
Le CdB a multiplié les incohérences :  c ' est une certitude , pas une supposition .
?

Hors ligne

 

#79 [↑][↓]  18-08-2010 19:03:11

denis
Commandant de bord
Date d'inscription: 15-03-2008
Renommée :   

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

De plus pour annoncer une panne moteur

Dans le raportage ils parlent pas beaucoup, je suppose, qu'ils ont du s'éteindre quand l'avion avait trop d'incidence et l'air, n'avait plus assez de pression pour les alimenter. ?
Question?  si c'est bien ça, pourquoi quand l'avion c'est mis en descente, n'ont ils pas essayé de les redemarrer. A moins, qu'il soit tombé à plat ??


http://status.ivao.aero/121989.png
Boitier bequiet 601-Proc Intel 9900k-Mémoire DD4 3000 - 32go - CG Nivia770 - w10- watercooling AIO Corsair h150I Pro

Hors ligne

 

#80 [↑][↓]  18-08-2010 19:04:18

lenflure
Commandant de bord
Lieu: BT243/2.9
Date d'inscription: 17-03-2008
Renommée :   96 

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Copilote agé de 21 ans

Tous les pilotes ont eu un jour 21 ans ....

les boites noires ont été retrouvées et analysées , contrairement à l ' AF447 .

Alors ça, ne pas retrouver les boites oranges comme sur l'AF 447 c'est inadmissible à notre époque.

Je suis persuadé que très prochainement la législation va changer et que ces boites ne seront plus à bord mais au sol chez le constructeur ou l'exploitant.

Quoi de plus simple en effet que d'envoyer par ACARS toutes les données qu'on retrouve habituellement sur les CVR et les DFDR ?.

Suffit juste de changer quelque peu les mentalités, ce sera le plus dur.

Dernière modification par lenflure (18-08-2010 19:05:21)


ou pas !...

Hors ligne

 

#81 [↑][↓]  18-08-2010 19:33:09

bisinchi
Commandant de bord
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Quand je dis que l'AOA n'est pas donnée aux pilotes, je veux dire que très peux d'avions ont des sondes d'incidence, ou alors je me trompe. Donc l'incidence est une info que les pilotes vont trouver par déductions de plusieures infos non? Ce n'est pas une info visible de suite, comme si l'info sonde d'incidence était envoyée à l'équipage. Sur Airbus, oui, il y a l'info AOA et c'est un backup en cas de perte ADR, et c'est la base de la BUSS, la Back Up Speed Scale, mais ca dépends que ces sondes ne gèlent pas elles aussi après (en même temps que???) les pitots....

Hors ligne

 

#82 [↑][↓]  19-08-2010 05:56:01

Squamd
Pilote confirmé
Date d'inscription: 06-11-2009
Renommée :   

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Le comble c'est que personne ne prêtait attention à la vitesse . cop_gif


QuadCore Q6600 @ 3 Ghz (fsb 1800)/ DDR2 4Go GSkill /  GTX 550 Ti /  IIyama 24.1" /VISTA 64 //

Hors ligne

 

#83 [↑][↓]  20-08-2010 08:32:29

Zangdaarr
Pilote Virtuel
Date d'inscription: 15-03-2008
Renommée :   17 

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Bee Gee a écrit:

D'après ce qu'on veut bien nous dire de cet accident  le responsable direct est le CDB.... alors on est en droit de se poser la question:  pourquoi cette compagnie autorise à voler des pilotes dont la compétence est si mauvaise ?, si des enquêtes systémiques étaient faites comme dit l'auteur du site, et qu'on implique tous les responsables à tous les niveaux, alors je vous assure que la sécurité du transport aérien serait multiplié par un facteur 100 du jour au lendemain,.... y compris dans nos pays.

a+

La compagnie a fermé après ça, et il y a eu des assassinats dans le cadre de l'enquête, on parle de la Colombie là hein...


https://www.ivao.aero/data/images/awardsdiv/DD.gif https://www.ivao.aero/data/images/awardsdiv/DI.gif

Hors ligne

 

#84 [↑][↓]  23-08-2010 12:56:46

lenflure
Commandant de bord
Lieu: BT243/2.9
Date d'inscription: 17-03-2008
Renommée :   96 

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

CE SOIR DANS LE POSTE

Peut être le dernier épisode pour cet été ?. En tout cas, pas d'épisode lundi prochain.

http://www.mon-programme.tv/images/programmes/mini/5287371_5.jpg

Lundi 23 août 2010
20h35 - 21h25 (Durée : 50min)
 
Dangers dans le ciel
Vol glacé ( Saison 2 - Episode 6 )

Genre : Série/Feuilleton - Documentaire
Date de sortie : 2009
Durée : 50min
Réalisateur(s) : d'Amato Georges
Producteur exécutif(s) : Galaxie productions
Saison 2 - Episode 6 sur 12
Prime-timeTélétexteCouleur
Résumé :
Le 31 octobre 1994, un ATR-72 d'American Eagle perd le contrôle et s'écrase près de Roselawn, Indiana, tuant 68 personnes à bord. Volant par des températures négatives, l'avion a vu ses ailes se couvrir de glace. Le système de dégivrage défectueux n'a pas pu enlever la glace, entraînant la chute de l'appareil. Cette collection revient sur les grandes catastrophes aériennes de ces dernières années. Les films, mélangeant reconstitutions et témoignages, plongent le télespectateur dans le déroulement des différentes catastrophes

Un accident dont je n'ai aucun souvenir.

Bon visionnage.

.


ou pas !...

Hors ligne

 

#85 [↑][↓]  23-08-2010 19:48:11

bisinchi
Commandant de bord
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Et pourtant l'accident de Roselawn a été  à l'origine de l'interdiction de vol de tous les ATR pendant plusieurs mois sur le continent Nord Américain (durant au moins la période hivernale).

Hors ligne

 

#86 [↑][↓]  24-08-2010 18:24:53

oiseau canari
Copilote
Date d'inscription: 18-03-2008

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

lenflure a écrit:

Un accident dont je n'ai aucun souvenir.

idem. Pas plus que la vindicte américaine contre "dangereux avions français". 
Discret les médias français dans ce genre d'histoire...

Hors ligne

 

#87 [↑][↓]  24-08-2010 22:59:08

philouplaine
Copilote
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 07-06-2010
Renommée :   63 

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

Discret est le mot ! Sans compter que la DGAC avait, semble-t-il, des "torts" ... Curieuse et bien triste histoire quand même que ce givrage ... ça me rapelle l'histoire du "rain freezing" est des sondes Pitot de l'A330 d'Air france l'an dernier tout ça, non ?

Philippe


ouaf ouaf ! bon toutou !!

Hors ligne

 

#88 [↑][↓]  25-08-2010 09:52:00

Bee Gee
Pilote Virtuel
Date d'inscription: 18-03-2008
Renommée :   144 

Re: Dangers dans le ciel sur la 5.

L'histoire du givrage sur les ATR n'a rien de commun avec les antennes Pitot des Airbus, concernant l'ATR il s'agit de givrage cellule et en particulier de la voilure qui est dégivré par des boudins qui se gonflent (sur les avions à turbo réacteur les bords d'attaque sont réchauffé par prélèvement d'air sur les compresseurs moteur, c'est un système antigivrage)

Le système pas boudin consiste à casser la glace mécaniquement, (c'est un dispositif de dégivrage et non antigivrage)
il faut l'utiliser à bon escient et au bon moment sinon il peut s'avérer peu ou pas efficace. D'autre part, et le plus important, l'ATR est équipé d'un profil d'aile moderne qui supporte mal les déformations du bord d'attaque ce qui entraine une perte significative de performances, des consignes de pilotage spécifiques ont été établis.

Enfin un givrage très sévère non ou mal combattu peut mettre très facilement au tas n'importe quel avion ...


"On n'est pas des ... quand même !" Serge Papagalli,

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Maintenance informatique Lausanne