#1 [↑][↓]  19-02-2021 23:34:17

Henry
Pilote confirmé
Lieu: Plourivo (Côtes d'Armor)
Date d'inscription: 19-11-2010
Renommée :   

[Réel] ArchéoAéro - 2 accidents de DC4 Air France à Bahrein en 1950

Bonjour

Lors de la relecture de l'un des premier numéros d'Aviation Magazine (n°5 - 1er juillet 1950) mon attention a été attiré par ce court article concernant les accidents de 2 DC4 d'Air France à 2 jours d'intervalle à Bahrein dans les mêmes circonstances. Avion tombés en mer en finale, de nuit, avec une météo peu clémente.
46 morts sur le premier et 40 sur le second.

https://i.goopics.net/800/VRoW7.jpg

Le 2ième paragraphe en particulier qui excluait d'emblée la moindre défaillance technique ou humaine.
J'ai donc cherché à en savoir plus

Surprise! Changement de cap complet dans l'édito du n°7 (1er août 1950) consacré à ce sujet, ou le rédacteur en chef, Guy Michelet, se livre à une critique assez virulente de l'état d'esprit des pilotes français.

https://i.goopics.net/800/WvnWN.jpg

J'ai donc cherché les rapports du BEA pour savoir ce qui s'était passé.

https://www.bea.aero/les-enquetes/evene … a-destina/

https://www.bea.aero/les-enquetes/evene … 3-a-desti/

Il s'agit dans les 2 cas d'erreurs humaines assez voisines.
Ces rapports sont assez édifiants concernant la prise en compte des facteurs humains.
Sur le premier, on apprend (§4) que le commandant de bord est resté en service pendant 22h30 dont 19h45mn en vol depuis Saïgon
Ce type de détail n'est pas mentionné sur le second mais il s'agit du même vol Saïgon - Paris. On peut donc penser que les conditions étaient similaires.

Opinion de l'enquêteur du premier rapport
"La possibilité pour le commandant de bord de ressentir les effets de la fatigue ne peut être écartée."
C'est un euphémisme..

Et pourtant dans les recommandations ne figure que l'équipement de l'aérodrome de Bahrein en aide radio à l'atterrissage et de feux d'approche de piste appropriés.
Aucune remise en cause de l'organisation d'Air France qui contraint ses navigants à de tels temps de vol. On ne parle que d'erreur humaine. Le 2ème rapport ne retient que le "Manquement du commandant de bord"

On peut comparer l'écart de traitement des facteurs humains avec la période actuelle.

Bonne lecture


I7-3770K 3.5Ghz OC 3.8 Asus P8Z77-V RAM 16Go G.Skill DDR3-2133 CG MSI GTX 1060 6GB
Boitier Fractal Design Define R4, Corsair AX 750w, Noctua NH-U12P, W10 2004

Hors ligne

 

#2 [↑][↓]  20-02-2021 08:41:00

bricedesmaures
Commandant de bord
Date d'inscription: 02-12-2015

Re: [Réel] ArchéoAéro - 2 accidents de DC4 Air France à Bahrein en 1950

Merci,

La situation météo de ces 2 accidents était une situation de vents de « shamal » qui arrivent quelques semaines par an dans la région. Ces vents créés par des situations de pression particulières soulèvent du sable et altèrent très fortement la visibilité.


Lorsque tout le monde pense la même chose, c'est que personne ne pense beaucoup. Walter Lipman

L'expérience, c'est le nom que chacun donne à ses erreurs. Oscar Wilde

Hors ligne

 

#3 [↑][↓]  20-02-2021 17:14:29

philouplaine
Copilote
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 07-06-2010
Renommée :   60 

Re: [Réel] ArchéoAéro - 2 accidents de DC4 Air France à Bahrein en 1950

Aaaaaaaaaaaah un nouvel auteur de posts dans la rubrique ArchéoAéro ... cool !
Merci cher Henry de ton post sur ces deux DC-4  ... et le commandant et leurs presque 20 h de vol d'affilée ... autre temps, autres moeurs!
Merci encore Henry et bravo! on attend d'autres posts maintenant!
Philippe


ouaf ouaf ! bon toutou !!

Hors ligne

 

#4 [↑][↓]  20-02-2021 18:47:57

Henry
Pilote confirmé
Lieu: Plourivo (Côtes d'Armor)
Date d'inscription: 19-11-2010
Renommée :   

Re: [Réel] ArchéoAéro - 2 accidents de DC4 Air France à Bahrein en 1950

Effectivement, une arrivée de nuit dans des conditions peu habituelles, sans visibilité avec des équipages fatigués.
Après, quel crédit accorder à l'éditorial qui interroge quand même sur l'état d'esprit de ces pilotes avec des milliers d'heures de vol (19 500h pour le pilote du premier appareil).

Ces vieilles revues sont une mine d'or et les scanner me permet de remettre le nez dedans.
On y trouve aussi quantité d'article sur des avions qui m'étaient totalement inconnus. Qui connait le "Baldo 75 Alaparma" qui fait pourtant l'objet d'un compte rendu d'essai en vol de 2 pages 1/2 dans la revue.
Également des articles plus généraux comme la doctrine de guerre aérienne de l'époque.

Je verrai en fonction de mes dispos et de l'intérêt suscité pour en publier d'autres.


I7-3770K 3.5Ghz OC 3.8 Asus P8Z77-V RAM 16Go G.Skill DDR3-2133 CG MSI GTX 1060 6GB
Boitier Fractal Design Define R4, Corsair AX 750w, Noctua NH-U12P, W10 2004

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Maintenance informatique Lausanne